Les maladies des abeilles :prévoir, reconnaitre et traiter

L’abeille est un petit être fragile qui peut être victime de maladie. L’apiculteur doit s’armer de l’observation et de la curiosité pour détecter les maladies des abeilles le plus tôt possible surtout lorsqu’il s’agit de maladies contagieuses. Deux sortes de maladies peuvent s’attaquer aux abeilles : celles du couvain et celles des abeilles adultes.

Il faut être attentif à tout comportement anormal d’une colonie d’abeilles sur le couvain et sur la planche de vol (abeilles inactives, tremblantes, incapables de voler…).

Prévoir les maladies

Pour éviter les maladies il faut respecter certaines règles :

L’emplacement des ruches est primordial dans la prévention. Il faut éviter de placer les ruches dans un endroit humide, toujours à l’ombre et enclavé. L’idéale c’est un emplacement aéré, ensoleillé le matin et avec de l’ombre l’après-midi. Le champs de vol doit être orienté vers l’Est ou le Sud-est.

La nourriture doit être diversifiée : Des fleurs diversifiées à proximité et utiliser un nourrissement quand c’est nécessaire.

Le nombre de ruches doit varier en  fonction de la diversité et de la richesse de la nature environnante.

Éviter les risques de pillages avec une population d’abeilles toujours fortes et réduire le trou de vol en fonction de la force de la colonie.

Il faut traiter régulièrement et consciencieusement les ruches contre le varroa.

Changer régulièrement de cires.

Utiliser des outils propres et régulièrement désinfectés.

Reconnaître les signes de maladies

Il faut être attentif et observateur et s’inquiéter dès qu’il y a une anomalie. Parfois il est normal d’avoir des morts naturelles entre les abeilles la première belle journée après quelques jours de mauvais temps ou lorsque beaucoup de jeunes abeilles font leur première sortie…

Cependant il faut agir si on remarque les signes suivants :

forte mortalité (plusieurs dizaines) d’abeilles devant ou sur la planche de vol.

encombrement du trou de vol et excitation.

abeilles mortes les ailes déformées.

abeilles rampantes, qui ne peuvent voler et sautant de brin d’herbe en brin d’herbe.

abeilles tremblantes.

abeilles très noires et luisantes qui sont expulsées par les gardiennes.

abeilles inactives groupées « en soleil » sur la planche de vol ou devant la ruche.

abeilles agressives.

larves et nymphes sorties devant la ruche.

abeilles à l’abdomen gonflé.

momies blanches et noires sorties au trou de vol.

traces de diarrhée sur l’avant de la ruche ou sur la planche de vol.

Signes pouvant être les symptômes d’une maladie du couvain :

larves desséchées et dures de couleur noires et blanches.

couvain avec odeurs nauséabondes.

couvain en mosaïque ou disséminé.

couvain recouvert d’une moisissure verte ou blanche.

abeilles mortes vidées de leur contenu.

larves de couleur brune, jaune ou noire.

Les maladies les plus connu et leurs traitements

La varroase:

  • Symptômes: Le varroa est un acarien qui s’attaque à l’hémolymphe de l’abeille. On peut observer cette maladie au printemps : les abeilles malades ne peuvent plus voler.On observe centaines hors de la ruches au repos ou faisant des efforts inutiles pour s’envoler. En été et en automne, on observe des abeilles aux ailes déformées autour de la ruche. Quelquefois, on peut aussi observer un couvain en mosaïque.
  • Remède: Les traitements se font toujours en fin de saison apicole après la récolte. Le traitement le plus simple, le plus efficace et le plus utilisé à l’heure actuelle sont les lanières Apivar® à l’amitraze.

Le couvain sacciforme:

  • Symptômes: Couvain en mosaïque. Les larves meurent seulement après l’operculation, les opercules peuvent être percés. Les momies desséchées ont une couleur brun foncé à noire avec une forme de barque et sont facilement détachables de leur support.
  • Remède: Le changement de reine suffit généralement à faire disparaître cette maladie du couvain

La maladie noire :

  • Symptômes: La maladie noire ou paralysie chronique des abeilles est aussi appelée « mal de mai » ou « mal des forêts ». On observe des abeilles tremblantes et ne pouvant pas regagner leur colonie : les colonies se vident alors de leurs butineuses. Les abeilles ont une perte de pilosité et une coloration noire-brillante d’où le nom de « maladie noire ». Les abeilles saines repoussent les abeilles malades à l’extérieur, ce qui provoque une agitation anormale au trou de vol. Certaines abeilles ont un abdomen gonflé.
  • Remède: On utilise un nourrissement alterné (un jour sur deux) de 100 à 200 millilitres de sirop 50 :50 contenant 10 à 20 ml par litre de vinaigre de cidre et un jour sur deux un sirop 50 :50 contenant 2 à 5 grammes par litre de protéines hydrosoluble (Provita Bee®,Feed Bee® ou autres). Le traitement se fera durant 2 à 3 semaines. Attention ne mélangez pas les protéines et le vinaigre de cidre.

La Nosémose:

  • Symptômes: c’est une maladie très grave et contagieuse qui s’installe au printemps et disparaît souvent d’elle-même pendant la miellée de mai et juin. Les abeilles malades désertent leur ruche et vont mourir dehors, le couvain périt car les abeilles qui survivent ne peuvent plus assurer les soins nécessaires.
  • Remède: L’utilisation des produits contenant un mélange de thymol et de polyphénol tels que Hivealive®, Nozevit® est très efficace. Les traitements se font très tôt au printemps et juste avant l’hivernage afin de diminuer le nombre de spores de la maladie. On ajoute quelques millilitres de produits dans un nourrissement quotidien de 100 à 200 millilitres de sirop tiède 50 :50. La ruche malade doit être écartée de ses voisines saines pour être soignée.
Toomedical
3 rue Edouard Manet / 77500 Chelles
Tél: 09.72.48.25.66
Hébergeur:Planethoster
© copyright RDS Apiculture 2019 | Tous droits réservés.